menu

GRCS RA Groupement régional des centres de santé en Rhône-Alpes Auvergne

GRCS-RA Groupement régional des centres de santé - Rhône-Alpes Auvergne

AccueilActualitésRetours sur les « Rencontres nationales des ASV et projets territoriaux de Santé » – 1er juin 2017

Retours sur les « Rencontres nationales des ASV et projets territoriaux de Santé » – 1er juin 2017

Publié le 30/06/2017 dans Info centre de santé

Deux centres de santé nouvellement créés et implantés sur des territoires porteurs d’ateliers santé ville -ASV- ont présenté leur structure et leurs modes de fonctionnement lors des rencontres nationales des ASV. Il s’en est suivi des débats sur les différents types de projets… Retours sur cette journée par un représentant du GRCS Auvergne Rhône-Alpes.

Le GRCS Auvergne Rhône-Alpes a participé à la journée de rencontre nationale des ateliers santé ville, organisée le 1er juin 2017 à Lyon. La problématique suivante était au cœur du programme cette journée :  les parcours de santé : quelle réalité dans les territoires ?

Un atelier sur la place des structures de premier recours dans les parcours de santé sur les territoires a permis à deux centres de santé nouvellement créés de présenter leur structure et leurs modes de fonctionnement :

Ce centre de santé dont l’ouverture date d’un an, est implanté dans les Quartiers nord de Marseille. Il offre une prise en charge particulière grâce à un partenariat avec le centre médico-psychologique accolé au bâtiment qui permet aux médecins généralistes et aux professionnels de la santé mentale de collaborer étroitement. Des visites à domiciles conjointes sont également mises en œuvre entre les médecins généralistes, les psychiatres et les travailleurs sociaux. SI le dossier médical est volontairement différent entre les deux structures, il est partagé entre les professionnels. Les principales problématiques rencontrées par ce centre sont les suivantes :

  • Des patients souffrant de troubles psychiques et d’affections somatiques (HTA, diabète, ALD surreprésentées)
  • Une population défavorisée et dont les revenus sont très bas (34% des bénéficiaires du RSA de la ville de Marseille habitent dans les quartiers nord)
  • Une stigmatisation des quartiers nord marseillais – exclusion géographique, difficultés d’accès, …

 

Ce centre de santé situé à Echirolles, à proximité d’un quartier défavorisé et d’un désert médical est portée par une structure associative. Son projet s’articule autour de quatre volets – accueil, social, sanitaire et lutte contre les discriminations et promotion de la santé – et fédère l’ensemble de l’équipe professionnelle qui conduit un travail pluridisciplinaire quotidien. Pour bénéficier de plus d’informations sur ce centre, retrouvez l’article publié dans la newsletter du mois d’avril 2017

 

Les échanges avec la salle ont essentiellement porté sur le financement de ces deux structures et leur pérennité. Les visions étaient partagées entre « modèle libéral » et « salarié ». La volonté de construire un projet était pour les uns indissociables d’un modèle de salariat alors que pour les autres, exercer en tant que professionnel libéral dans une structure de 1er recours était compatible avec une démarche de mise en place de projet. Les avis ont convergé sur l’idée que le montage de projet de ce type dépend étroitement de la volonté et de la motivation des individus portant le projet.

partager sur facebooksur twitterimprimer la pagepar courriel